Site miroir du Centre d’Etude et de Recherche sur la Bipédie Initiale
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Statistiques Statistiques
Comment rédiger ? Comment rédiger ?
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Pourquoi ce site ? Qui sommes-nous ? Pourquoi ce site ? Qui sommes-nous ?
1) Théorie de la Bipédie Initiale, Theory of Initial Bipedalism, Die Theorie der URSPRÜNGLICHEN ZWEIFÜSSIGKEIT Théorie de la Bipédie Initiale, Theory of Initial Bipedalism, Die Theorie der URSPRÜNGLICHEN ZWEIFÜSSIGKEIT
2) BIPEDIA BIPEDIA
   - BIPEDIA n° 1
   - BIPEDIA n° 2
   - BIPEDIA n° 3
   - BIPEDIA n° 4
   - BIPEDIA n° 5
   - BIPEDIA n° 6
   - BIPEDIA n° 7
   - BIPEDIA n° 8
   - BIPEDIA n° 9
   - BIPEDIA n° 10
   - BIPEDIA n° 11
   - BIPEDIA n° 12
   - BIPEDIA n° 13
   - BIPEDIA n° 14
   - BIPEDIA n° 15
   - BIPEDIA n° 16
   - BIPEDIA n° 17
   - BIPEDIA n° 18
   - BIPEDIA n° 19
   - BIPEDIA n° 20
   - BIPEDIA n° 21
   - BIPEDIA n° 22
   - BIPEDIA n° 23
   - BIPEDIA n° 24
   - BIPEDIA n° 25
   - BIPEDIA n° 26
   - BIPEDIA n° 27
   - BIPEDIA n° 28
3) Téléchargement de BIPEDIA en PDF Téléchargement de BIPEDIA en PDF
4) Liens Internet Liens Internet
   - Cryptozoologie
   - Hominologie
   - Paléoanthropologie
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  BIPEDIA  BIPEDIA n° 23

BIPEDIA 23 - 4
Commentaire du livre de Thom POWELL : << THE LOCALS >>
A CONTEMPORARY INVESTIGATION OF THE BIGFOOT/SASQUATCH PHENOMENON

dimanche 7 novembre 2004, François de Sarre


 Je connaissais déjà l’auteur Thom Powell pour l’avoir vu dans une séquence du film " Cryptopuzzle " diffusé sur ARTE en 2002. Professeur de sciences naturelles, il donnait un cours de Bigfoot à ses élèves... Puis en mai 2003, j’eus l’occasion de le rencontrer à l’occasion de la Convention annuelle de l’International Bigfoot Society, à Hillsboro ( Orégon, USA ).
 Thom Powell y présentait un sujet sur l’habituation [ un terme que l’on traduira en français plutôt par " accoutumance " ] du Bigfoot. Car si cet Hominidé existe bel et bien, la démarche scientifique qui s’impose n’est pas d’aller le traquer dans les bois, mais plutôt de l’observer in situ afin de l’habituer à la présence du chercheur, comme l’ont fait Diana Fossey pour les gorilles, ou bien Jane Goodall pour les chimpanzés, en Afrique.
 Le titre du livre " The Locals " [ " Les locaux " ou familièrement : " Les gens du coin " ] met tout simplement l’accent sur le fait que les Bigfoots sont dans le Pacific Northwest [ région bordant le Pacifique aux USA et au Canada ] depuis des temps immémoriaux...

 " The Locals " est un livre bien documenté, qui fourmille de témoignages et d’indications méthodologiques précieuses [ Thom Powell est, rappelons-le, professeur de sciences ]. Ce n’est pas un ouvrage théorique sur le " phénomène " bigfoot, mais un livre de réflexion sur les bigfoots, considérés comme formant une espèce autochtone, sans doute rare, mais physiquement bien présente dans le Pacific Northwest.
 Contrairement à ce que l’on peut penser en Europe, il n’a pas que des gens sans réelle expérience scientifique - ou ceux qui recherchent ici le sensationnel à tout prix - pour s’intéresser au Bigfoot, mais aussi des savants de renom. Parmi eux, citons les anthropologues Grover Krantz ( † ) et Jeff Meldrum, ainsi que le zoologue Henner Fahrenbach.
 Ce dernier, que j’ai également rencontré à Hillsboro, a été à l’origine un spécialiste des crustacés. Actuellement, il travaille au Primate Research Center de Beaverton ( Orégon ). De par ses fonctions, il dispose tout naturellement de nombreux éléments de comparaison : poils de primates, d’ours et de divers autres mammifères du Pacific Northwest. Ainsi que la possibilité d’étendre un jour ses investigations à l’ADN, si des séquences comprenant des marqueurs spécifiques sont quantifiables.

 Les bigfoots présentent des particularismes, ou des particularités spécifiques, comme toute espèce biologique vivant sur le terrain.
 Si l’on n’a a pas encore la " preuve " scientifique, comme la dépouille ou les os que réclament les zoologistes pour cataloguer ou classifier la créature, en revanche on a un excellent faisceau de présomption. On peut parler d’évidence, comme le font les Anglo-Saxons.

 Au niveau des poils, analysés par le Dr Fahrenbach, on trouve des indications précieuses dans le livre " The Locals " : au moins 15 poils [ de 4 localités différentes ] se distinguent remarquablement des échantillons animaux de référence. Cela peut paraître peu... Mais cela provient des critères choisis par le zoologiste, très sévères.
 Tout d’abord, pour éviter au maximum toute confusion avec des poils ou cheveux humains, ce sont des poils qui n’ont jamais été coupés par des ciseaux ou par toute lame. Leur bout est soit obtus, soit fourchu.
 Ces poils ont été collectés aux abords d’un endroit où il y a eu témoignage visuel... Et surtout, où il y a ces fameux branchages twistés ou " tordus ", qui paraissent être une excellente indication du passage de Bigfoot. En tout cas, un être humain ne serait pas à même de le faire avec ses mains nues, car il lui faudrait une force incroyable !
 Ce ne sont pas de grosses touffes, qui seraient plus typiques d’ursidés ou d’ongulés, mais plutôt des poils isolés, d’une longueur de 4 à 15 pouces [ 10 à 45 cm ].
 Dans les poils trouvés, il n’y a pas de véritable " moelle ". Ils ressemblent en cela à des cheveux d’humains blonds, qui souvent n’ont pas de medulla [ moëlle ]..
 Quant aux ours, ils ont une medulla plutôt importante, avec des cellules incluses ; les ongulés ont en une qui ressemble à du polystyrène, et les rongeurs ont en une à l’aspect de collier de perles...
 Sous le microscope, et là que ça devient très intéressant, les poils imputés au Sasquatch ont une coloration rougeâtre, quelque soit la couleur qu’ils présentent à l’œil nu ( noir, brun ou roux ).
 Les recherches se poursuivent...

 Voici donc un excellent livre didactique qui aura sa place dans toutes les bonnes bibliothèques et sur les étagères des passionnés d’anthropologie, d’hominologie, d’ethnologie, de zoologie et de cryptozoologie !



Couverture

4ème de couverture

Répondre à cet article


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-Note sur la TARASQUE
-Commentaires sur le livre de François de SARRE :
-LES HOMMES SAUVAGES EXISTENT-ILS ?
-IL Y A 7 SIECLES... L’EMPIRE ROMAIN ?
-Two books about the Sasquatch :
-Actes du Colloque Marrakech - 2003


AUTEUR :
-François de Sarre
Précédent Haut de page Suivant
 
Copyright CERBI © 1998-2013 All rights reserved François de Sarre
Site officiel : http://perso.wanadoo.fr/initial.bipedalism/,
Site miroir : http://cerbi.ldi5.com
 admin  -  webmaster  -